Une nouvelle qui tombe du ciel

IMG_1084

FÊTE DE NOËL

Texte du jour : Évangile de Luc 2, 1-13
« N’ayez pas peur. Je viens vous annoncer une bonne nouvelle qui sera une grande joie. »

csm_poster_fr_2_1bb92444b0

Chers Amis, chers frères et sœurs,

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré une petite fille qui m’a raconté qu’elle avait regardé, au travers d’un télescope, des étoiles filantes, et qu’elle avait eu très peur que ces étoiles lui tombent sur la tête (voir aussi une méditation précédente).

Imaginez la frayeur qui a dû saisir les bergers, cette nuit-là, quand des messagers leur sont littéralement tombés du ciel. Parce qu’en général, pour eux, et à cette époque-là, ce qui tombait du ciel n’était jamais un heureux événement. Ces bergers avaient sans doute en mémoire des prophéties qui annonçaient plutôt la chute d’étoiles, signes de la fin des temps. Alors, imaginez leur surprise quand ils découvrent des étrangers, des messagers, des anges, dans leur champs, au-dessus de leur tête leur annoncer cette incroyable nouvelle : un Sauveur vous est né. Et quand des chœurs venus d’en-haut se mettent à chanter : « Gloire à Dieu… Paix sur la terre… »

Je me dis qu’en bien des points, notre époque ressemble à celle du temps des bergers. Des populations sur les routes et les chemins, leur vie souvent menacée, cherchant et trouvant refuge là où il y a de place… Et pas pour tout le monde…
Des hommes, des femmes, certaines portant la vie en leur sein, contraints de prendre une route chaotique vers une destination qui paraît hors d’atteinte…

Un monde qui joue avec les chiffres, les statistiques. Il s’agit de dénombrer, de contrôler, toujours plus, plus vite, plus loin, toujours…. Aujourd’hui, on parle d’ordinateurs, de réseaux, d’intelligence artificielle

En fait, le monde n’a pas tellement changé. Les mots peut-être, la vitesse sûrement, les connaissances indéniablement. Mais, au fond, on attend, nous aussi, un changement radical. On espère un monde nouveau où toute ombre de violence aura disparu pour laisser place enfin à la paix. Cette paix qui est appelée de toutes parts. Tombera-t-elle un jour du ciel ?

Et d’où viendra-t-il, ce changement ? Des décideurs de ce monde ? Des anonymes ? Des grands ? Des petits ? De Dieu ? Écoutez le messager : « N’ayez pas peur ! » Entendez-vous cet appel du messager ? N’ayez pas peur ! Parce que le changement est en train de naître dans notre monde. Et voilà la bonne nouvelle de Noël : un sauveur vous est né ! Une naissance, sujet de joie et d’espérance pour tout un peuple.

En regardant le monde, il y a de quoi désespérer d’un avenir rayonnant. Et pourtant, chaque naissance est une victoire de la vie, au nom de la vie. Bonne nouvelle pour l’humanité tout entière, car chaque enfant est touché par la grâce de Dieu et devient alors signe d’espoir pour demain.

Le changement est là. Il se déroule sous nos yeux, presque à notre insu : la vie qui se donne et qui met en marche d’autres hommes et d’autres femmes. La vie si fragile qu’elle est menacée à chaque instant et de toutes parts, mais qui résiste malgré tout, qui grandit et crie l’espoir dans un petit corps emmailloté.

La voilà, cette bonne nouvelle tombée du ciel. La voilà qui naît au monde et qui est source de grande joie pour qui croit. Qui croit en Dieu ?

Aussi, mais d’abord et surtout pour qui croit que chaque vie sera toujours une étoile d’espoir et d’avenir illuminant la nuit de notre monde.

Amen.

Photo personnelle et image tiré de ce site.
1À cette époque, l’empereur Auguste donne l’ordre de compter les habitants de tous les pays. 2C’est la première fois qu’on fait cela. À ce moment-là, Quirinius est gouverneur de Syrie. 3Tout le monde va se faire inscrire, chacun dans la ville de ses ancêtres.
4Joseph quitte donc la ville de Nazareth en Galilée pour aller en Judée, à Bethléem. C’est la ville du roi David. En effet, David est l’ancêtre de Joseph. 5Joseph va se faire inscrire avec Marie, sa femme, qui attend un enfant.
6Pendant qu’ils sont à Bethléem, le moment arrive où Marie doit accoucher.7Elle met au monde un fils, son premier enfant. Elle l’enveloppe dans une couverture et elle le couche dans une mangeoire. En effet, il n’y a pas de place pour eux dans la salle où logent les gens de passage.
8Dans la même région, il y a des bergers. Ils vivent dans les champs, et pendant la nuit, ils gardent leur troupeau. 9Un ange du Seigneur se présente devant eux. La gloire du Seigneur les enveloppe de lumière, alors ils ont très peur.

10L’ange leur dit : « N’ayez pas peur. Oui, je viens vous annoncer une bonne nouvelle qui sera une grande joie pour tout votre peuple.

11Aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur est né pour vous. C’est le Christ, le Seigneur. 12Voici comment vous allez le reconnaître : vous trouverez un petit enfant enveloppé dans une couverture et couché dans une mangeoire. »
13Tout à coup, il y a avec l’ange une troupe nombreuse qui vient du ciel. Ils chantent la louange de Dieu : 14« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre paix à ceux que Dieu aime ! »
Publicités

Publié par

meditheo

Diacre dans l'Église réformée évangélique du Canton de Neuchâtel (EREN), auprès des aînés et des personnes fragilisées, Jean-Marc aime bien écrire et partager ses convictions, ses valeurs, ses questionnements, son humeur (bonne ou mauvaise d'ailleurs).

Une réflexion sur “Une nouvelle qui tombe du ciel”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s