Où il est question d’enfants et de dignité

RÉFLEXION. Quelques jours après Noël, la RTS a eu la bonne idée de diffuser le même jour deux films touchants et pleins de poésie qui mettaient en scène des enfants, parlaient de dignité et faisaient écho au sens que je donne à Noël. Vous aussi, vous avez peut-être  regardé ces deux films et vous êtes laissés émouvoir.

Des Choristes à Courgette

choristes
source de l’image

Le premier s’intitulait Les Choristes (bande-annonce) et le second Ma vie de Courgette (bande-annonce) . Il y a des parallèles évidents entre les deux, à près de douze ans d’écart. Ils relatent le quotidien d’enfants placés dans des institutions d’éducation parce que leurs familles sont absentes ou si peu présentes. L’orphelinat de Courgette paraît plus accueillant que l’internat du Fond de l’Étang. Marrant de voir les deux directeurs sous un jour sévère et même méchant pour Rachin, François Berléand, le dirlo des Choristes. L’intrigue tourne autour d’un enfant qui va retrouver un père en la personne d’un « sauveur » : le policier Raymond pour Courgette et le pion Clément Mathieu (interprété par Gérard Jugnot) pour le petit Pepino. Ils feront entrevoir ainsi un avenir encore possible, la perspective d’une nouvelle famille loin du modèle que les jeunes têtes blondes (ou bleue) ont connu. Les enfants donneront, à leur tour, une identité de père à ces adultes, eux aussi en rupture. Je n’en dis pas plus, si vous n’avez pas vu les films, je vous laisserai les découvrir.

courgette
source de l’image

Et Noël dans tout ça ?

Voilà que ces deux histoires alimentent ma réflexion à propos de Noël et de la famille. Et ce 30 décembre, nos frères et sœurs catholiques fêtaient la Sainte Famille. Un enfant. Un fils, un père, un avenir, des lieux peu accueillants, franchement, cela ne vous rappelle rien ? Je doute que les réalisateurs aient voulu consciemment établir des ponts vers la Nativité, mais ils l’ont fait. La famille reste au centre de l’attention de Jésus devenu adulte. Je pense encore à cette veuve de Naïn qui a croisé le chemin du Sauveur et qui a retrouvé son fils (Luc 7, 11-17) ou à Jaïrus, chef de la synagogue, dont la fille a été réveillée de la mort (Luc 8, 40-54).

La dignité !

Au début de ce billet, et dans cet autre, j’ai parlé de dignité. En effet, les enfants ne sont plus reconnus pour ce qu’ils sont soit au sein de l’internat, soit de leur famille (voyez la tante de Camille la petite amie de Courgette), ils deviennent des objets ou des souffre-douleurs, des maudits. Les « sauveurs » vont ainsi les voir sous un jour différent : ils leur rendront la dignité qui leur revient, celle d’enfant, de personnes à part entière. Cela me fait évidemment penser à toutes ces personnes jeunes ou non, hommes ou femmes, à qui Jésus a rendu leur place sous le regard de son Père et dans la communauté d’abord,  puis dans la société. Et ainsi, un avenir se dessine pour eux au-delà des murs des institutions, au-delà des brimades et des violences passées ou présentes, au-delà de l’aveuglement des foules. Bartimée (Marc 10, 46-52) reste pour moi un de ces témoins qui a vu un avenir se dessiner.

L’enfant, le plus grand

Il y est aussi question de dignité dans la grandeur des petits. Cela me rappelle cet épisode (parmi d’autres) où Jésus, répondant à la question de ses disciples de savoir qui est le plus grand, place au milieu un enfant comme modèle à suivre, renversant au passage les critères de premier (plus méritant) et de dernier (moins méritant). Et Noël commence par un enfant qui dit, dans sa fragilité et sa petitesse, la grandeur d’un amour infini d’un Dieu qui se veut Père (et Mère) pour chacun de nous.

Publicités

Publié par

meditheo

Diacre dans l'Église réformée évangélique du Canton de Neuchâtel (EREN), auprès des aînés et des personnes fragilisées, Jean-Marc aime bien écrire et partager ses convictions, ses valeurs, ses questionnements, son humeur (bonne ou mauvaise d'ailleurs).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s