Entre enthousiasme et (risque d’) épuisement : l’histoire du buisson

DIACONAT. La transition professionnelle génère un sentiment d’impatience, parce que je vais vers un nouvel horizon (et je m’y vois déjà) et un risque d’épuisement, parce je dois être encore là où je suis, tentant de tout mettre en ordre en vue de la transmission.


Quand les choses se précisent… Ou pas !

Mon nouveau lieu de travail sera la paroisse réformée de La Neuveville et le Plateau de Diesse et environs, regroupés sous la jolie expression de Lac-en-Ciel (Églises réformées Berne-Jura-Soleure) dès le 1er mars prochain. Et depuis la reprise, au début du mois de janvier, je vis un temps qui oscille entre l’enthousiasme et le risque (je dis bien le risque) d’épuisement. Il y a des choses à faire, parce que je suis encore là, ou sur le point de ne plus l’être et d’autres à penser, prévoir, organiser ; des rendez-vous à fixer parce que je suis sur le point d’être là. Ainsi, je mets à la fois de l’ordre dans mes affaires et je classe ce que le conseil paroissial de La Neuveville, fort bienveillant, m’envoie à titre d’information (pour l’instant).

Quand présent et futur se marient pour le meilleur

Je suis donc partagé entre l’envie d’y être déjà et celle, non moins forte, de bien partir. Il y a dans les deux de l’enthousiasme et de l’épuisement.

Continuer la lecture de Entre enthousiasme et (risque d’) épuisement : l’histoire du buisson

Publicités

Prêt au changement ou quand le changement s’impose par lui-même

RÉFLEXION. Ce premier trimestre 2019 est synonyme de changement pour moi : je vivrai une transition vers un autre ministère, un autre canton et une autre Église. Il y a ce sentiment de s’aventurer vers quelque chose de moins connu. C’est cela qui est beau.


Commençons par un gros mot : Kairos !

L’image en tête de cet article provient de la page 7 de la revue Évangile & Liberté, n° 325, janvier 2019. Elle présente en gros plan un mot KAIROS. C’est un mot grec qui signifie : « le moment opportun ». Pourrais-je dire qu’il s’agit d’un temps fugace, et donc insaisissable, où tout peut basculer, où tout peut devenir possible. C’est aussi « le moment choisi par Dieu pour accomplir son projet. » Pourquoi donc retenir ce gros mot théologique (selon la rubrique d’Évangile & Liberté) pour parler de mon changement professionnel ? Parce que ce mot illustre parfaitement les circonstances de mon évolution professionnelle qui m’ont appris que l’attente n’est pas vaine.

Continuer la lecture de Prêt au changement ou quand le changement s’impose par lui-même